ovni 61 - ORNE

25 janvier 2016

Sylvie JOUBERT, une sociologue de l'ovniologie

2336

Sylvie JOUBERT est docteur en sociologie. Elle a publié plusieurs ouvrages sur des sujets généralement considérés avec peu d'intérêt par le monde universitaire. Ses travaux de recherche abordent très ouvertement le domaine du paranormal et des ovnis. Deux ouvrages en particulier sont sur le point de constituer une référence dans le domaine de la recherche sur les manifestations ovnis et sur les Autres....., ceux qui sont à l'origine de ces manifestations.

1) F.E.A: En quoi l'ovniologie est-elle un sujet sociologique ?

Sylvie JOUBERT: Tout simplement parce que c’est quelque chose de présent dans nos sociétés actuelles ou passées, parce qu’elle forme des groupes d’intérêts prenant des formes institutionnelles différentes (association, club, presse, etc. ) sur tous les continents. Elle fait partie de notre postmodernité, voire de notre vie quotidienne, au même titre que le sport, la lecture, le cinéma, etc. À ce titre elle est un objet de sociologie comme n’importe lequel.

2) F.E.A: L’interaction avec les êtres extraterrestres ou venant d'autres mondes est-il un sujet légitime pour une sociologue?

Sylvie JOUBERT: Que l’ovniologie / ufologie soit un terrain d’étude légitime pour le sociologue, oui, même si ce n’est pas le terrain de prédilection des sociologues préférant majoritairement des sujets plus « nobles » ayant une base concrète, objective et empirique : ex, sociologie de la famille, sociologie du travail, sociologie de l’urbanisme, etc. Compte tenu du fait que les êtres extraterrestres ne sont pas validés par la science à ce jour et que la sociologie se revendique comme science sociale, elle répond à un protocole de validation assez identique aux autres sciences. Dans cette perspective, l’interaction des E.T avec nous va relever d’une sociologie des rumeurs, des légendes, des croyances ou quelque chose de ce type. Par contre, si vous acceptez de vous démettre de l’influence objectiviste qui n’est à vrai dire qu’un positionnement méthodologique et théorique parmi d’autres, alors, oui vous commencez à ouvrir le champ de réflexion-recherche, vous élargissez l’éventail de la notion même de légitimité. Par cette d’extension de la légitimité, l’interaction avec les E.T. prend alors toute sa place, et ce second positionnement est le mien depuis 30 ans.

citoyenneté galactique

3) F.E.A: Depuis les années 2000, les astronomes ont détecté plusieurs milliers de planètes. La sociologie peut-elle aider notre monde à préparer l'avenir ?

Sylvie JOUBERT: Bien sûr, mais avec l’aide des autres disciplines. L’avantage de la sociologie est son aptitude à zoomer et dézoomer sur une situation donnée. Par exemple, vous pouvez zoomer sur un témoignage individuel lié à une observation de vaisseau dans le ciel afin d’apprécier la situation d’un point de vue objectif tout en appuyant votre enquête sur un entretien qualitatif auprès de cette personne ou d’autres ayant aussi observé cette manifestation. Mais la sociologie est aussi en mesure de « dézoomer », c’est-à-dire de prendre du recul culturel et anthropologique, et se demander comment la conscience collective pourrait être impactée par un contact entre 2 civilisations venant de coins distants de la galaxie ou même de l’univers. En ce cas, vous pourrez entrevoir les conséquences sur nos institutions politiques, religieuses, scientifiques ou autres… bref, zoomer et dézoomer informe toujours sur ce que l’avenir nous prépare…. Ovni ou pas !

parasciences

4) F.E.A: Vos ouvrages concernent aussi d'autres phénomènes qui sont reliés au paranormal. Y-a-t-il un lien avec le domaine ufologique ?

Sylvie JOUBERT: Sociologiquement oui, et je m’explique. Les phénomènes ovni(s), les expériences de NDE-EMI, les apparitions de fantômes et autres formes paranormales se manifestent de différentes façons, personne ne disconvient de cela ! Toutefois, ces domaines ont en commun le fait de mettre à mal le rationalisme et le scientisme ayant la prétention de définir ce qui est vrai ou faux, réel ou irréel, objectif et subjectif. Or, tous ces domaines poussent nos sociétés à proposer de nouvelles briques aux fondements du savoir et de la réalité. Les E.T , les fantômes et autres formes spirites ne sont pas nous, ce sont ceux que j’appelle « les Autres », or, pour l’instant l’urgence sociale consiste à faire accepter la simple idée générique de ces « Autres », afin que nos sociétés ne soient plus dans le déni à leur égard. N’isolons pas trop ces domaines les uns des autres pour l’instant, car ces phénomènes ont une première étape commune à franchir : celle de leur reconnaissance officielle par le monde académique et institutionnel…. Nous sommes en bonne voie, mais ce n’est pas gagné !

SJ

5) F.E.A: Pour les ovniologues, les manifestations ovni ainsi que leur attitude comme le non-contact officiel ou leurs manoeuvres près des sites ou des bâtiments nucléaires démontre un aspect de leur volonté politique, de leur psychologie et de leur sociologie. Êtes-vous d'accord avec cette idée ? La sociologie de ces mondes exogènes pourrait-elle guider leurs interventions et leur non contact par exemple ? Pourrions-nous développer une sociologie qui permettrait de mieux comprendre leur pensée ?

Sylvie JOUBERT: Il y a sans doute quelque chose à comprendre dans ce non contact officiel ou dans ces survols, mais je serais tentée de dire que tout ce que nous pourrions dire en terme d’interprétation de leur comportement ne sera que pure spéculation… intéressante, nécessaire même, mais spéculation. Une authentique sociologie des mondes exogènes commencera quand une première rencontre aura eu lieu collectivement, c’est-à-dire qu’ils seront identifiés comme un ou des groupe(s), pouvant d’ailleurs appartenir à d’autres dimensions, pourquoi pas ! Et c’est aussi pour cela qu’il est important que les autres phénomènes paranormaux puissent se ne pas trop s’éloigner de l’ufologie, car rien ne dit que l’E.T ait une masse corporelle comme la nôtre, peut-être ressemblent-ils parfois à ce que nous nommons anges, elfes, orbes, fantômes, etc. En l’état actuel des choses, tout doit rester sociologiquement ouvert au niveau des possibles. Entamer une sociologie exogène débute donc, selon moi, par la volonté d’ouvrir cet éventail des possibles autour des formes des « Autres », à partir de ce que nous connaissons ici-bas.

6) F.E.A : Que faire de plus ?

Sylvie JOUBERT: Il y a une autre façon de chercher à évaluer leurs comportements, elle consiste à nous auto-analyser, à observer nos propres limites, nos programmations, nos aliénations, nos peurs, et à comprendre que tout ceci constitue aussi un message collectif, c’est-à-dire un signal envoyé bien au-delà de nous-mêmes en direction du cosmos. Puis, envisager que le retour (en réception) suite à ce signal collectif puisse être à la mesure de la fréquence vibratoire sur laquelle nous avons émis. Par conséquent, tant qu’une majorité de personnes sur cette planète doute, se moque de ces idées, à peur, hésite, fait un pas en avant puis deux en arrière dans son cœur et ses tripes (je ne parle pas du mental qui peut artificiellement faire croire que tout le monde est ouvert à l’idée…), alors les choses sont difficile. Également, tant qu’une partie du monde (animaux autant qu’humains) continue d’envoyer du signal collectif de malnutrition, de soumission, de maltraitance et de violence, il y a de toute façon peu de chances que le contact se fasse dans les meilleures conditions. Donc, ne détournons pas nos yeux et nos sensibilités vers l’infini cosmos et ses habitants, pour fuir ce que nous sommes à l’intérieur : n’oublions pas que le « regard OUT » est intimement lié, voire quantiquement intriqué avec le « regard IN » que nous portons sur nous-mêmes. Les comprendre, c’est aussi, et peut-être d’abord, nous comprendre et appeler ainsi une action simultanée, symétrique.

Merci beaucoup à Sylvie JOUBERT

Site de présentation de Sylvie JOUBERT

 

 

Posté par mribardiere à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juin 2015

Répartition des 100 derniers consultants le 18 juin 2015

Consultation du site 18062015

Posté par mribardiere à 00:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2014

Un ovni dans le ciel percheron !

daniel ubertini perche

Depuis une trentaine d'années, Daniel Ubertini est « le témoin involontaire de phénomènes aériens ».

Alors qu’il photographiait la maison d’une amie à La Ferté-Vidame, Daniel Ubertini aurait découvert un ovni en arrière-plan. Il est depuis une trentaine d’années « le témoin involontaire de phénomènes aériens ».

« Ubertovni »

A La Réunion, on l’appelait « Ubertovni ». « Beaucoup de gens m’ont pris pour un allumé », rigole-t-il, sûr de ses images.

Le photo-reporter à la retraite a pris des milliers de clichés. Quatre d’entre eux laissent planer le doute. A chaque fois, une tâche apparaît, au loin. Agrandie, celle-ci prend la forme d’un DVD avec une antenne.

« Il se passe des choses dont on n’est pas conscients », pense-t-il. « Je ne recherche jamais à faire ce genre de photo », assure le retraité de la presse qui ne « veut pas tomber dans la psychose ».

Boule dans le ciel

Février 1977. Ile de la Réunion. Passionné d’aviation, Daniel Ubertini photographie un 747 au décollage. En développant le cliché, il aperçoit « une boule de lumière au-dessus de l’aile droite de l’avion ». « La boule a pris la forme d’un casque colonial surmonté d’une petite antenne. »

En 2009, il part en voyage au Royaume de Tonga, au Nord-Ouest de la Nouvelle-Zélande. Appareil photo autour du cou, il immortalise l’arrière d’un avion léger, posé sur le tarmac d’un aérodrome. « Sans penser à quoique ce soit. » Il raconte la suite : « Au développement du film, au-dessus de l’aile, j’aperçois une forme ressemblant à un DVD, avec un trou au milieu. » Encore un ovni ? « L’objet est à la fois flou et structuré. »

daniel ubertini 2 perche

« Sans trucage »

Ces « photos réalisées sans trucage » l’ont poussé à contacter un service du Geipan (groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés). « Et c’est toujours la même rengaine. Ils me disent : “Vous étiez seul, personne d’autre n’a rien vu, ni entendu. On ne prend pas votre photo en considération.” Mais ils la prennent quand même et la classe dans un dossier. »

« Par contre, reprend cet ancien de l’ORTF, je n’ai jamais eu de retour pour me dire d’arrêter et que j’étais fou. »

ovni perche
Prise le 3 juin 2014 à La Ferté Vidame, Hameau de Bourgneuf(28) par Mr Daniel Ubertini

Amine el Hasnaouy

Publié dans le journal du Perche
http://www.le-perche.fr/31361/un-ovni-dans-le-ciel-percheron%C2%A0/

Posté par mribardiere à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2013

Observation au dessus de l'Aigle juillet 2013

Le mardi 30 juillet 2013 vers 1h du matin. Un groupe de 4 personnes a pu observer depuis la tour de Paradis de l'Aigle un objet de forte intensité lumineuse, volant, en forme de croissant, de couleur orangée. Ce dernier était entouré de petites sphères de couleurs rouge. L'objet se trouvait à peu près à 350 mètres de distance des observateurs, au niveau du clocher de l'Eglise de l'Aigle et est demeuré durant une dizaine de minute. Ensuite, il s'est assombri brusquement comme si la nuit l'avait englouti. Le groupe de quatre personne a été secoué par cette manifestation et a décidé d'alerter un journaliste du Réveil normand.

Nous remercions aussi au nom de tous les chercheurs qui travaillent sur le sujet, toute personne qui nous signalera ses observations ayant lieu dans le 61. L'anonymat est totalement respecté.

Merci

Posté par mribardiere à 18:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 mai 2013

Des documents historiques déclassifiés sur les ovnis - un ouvrage saisissant

C'est avec un immense plaisir que nous avons lu la dernière publication du célèbre chercheur français Jean Gabriel Greslé.

A LIRE EN URGENCE

1942-1954 JG Greslé
Notre commentaire:
Publié aux éditions DERVY, "1942-1954 La Génèse d'un secret" nous présente en 320 pages, des découvertes exceptionnelles: des documents déclassifiés dévoilant les extraordinaires secrets américains sur les ovnis, leurs occupants et les mesures prises à ce sujet par les présidents américains entre 1942 et 1954.

Les documents d'histoire que nous offre Jean Gabriel Greslé sont de véritables bombes aux conséquences incalculables dans tous les secteurs de la connaissance, de la politique et de la conscience. Ces informations feront bientôt partie de l'histoire officielle. Le monde d'aujourd'hui devra dorénavant tenir compte de ces documents et des évènements secrets qu'ils décrivent depuis les années 40 avec leur impact considérable sur le déroulement de la 2nd guerre mondiale tout autant que dans le développement des technologies ou la mise en place de certaines décisions politiques internationales.

Jamais une révélation sur le sujet n'a eu autant d'importance et n'a été aussi susceptible de créer des bouleversements dans les sphères politique, économique et scientifique. Que penser de l'attitude américaine devant de telles révélations ? Jamais l'humanité n'avait été privée de secrets aussi considérables pour son évolution. Les gouvernements américains lui ont-il fait encourir à son insu un risque de destruction majeure ? Que penser de la représentation de l'espèce humaine à travers les actes que les gouvernements américains ont déployés face aux visiteurs extraterrestres ? Que penser de l'exploitation de leurs technologies et des membres de ces espèces qui ont survécu aux crash de leurs vaisseaux, lesquels avaient parfois été provoqués par la Défense américaine?

Nous sommes dans une époque de changement...et nous espérons qu'un maximum de lecteurs prendront connaissance de ce travail afin que des révélations aussi importantes soient davantage qu'une option pour les gouvernements. Ce qu'en penseront les citoyens de notre monde et ce qu'ils feront de ces vérités déterminera notre avenir...

Posté par mribardiere à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 avril 2013

France 5 nov 1990 Vague de manifestations OVNI

Vague de manifestations OVNI le 5 novembre 1990 au dessus de la FRANCE

Tout a commencé dans la soirée du 5 novembre 1990. A partir de 18H30, des objets volants inconnus sont aperçus à de nombreux endroits au dessus du territoire national. Dans le ciel s'assombrissant  en ce début de soirée, des engins inconnus, lumineux, nombreux et de dimensions variables apparaissent. Certains survolent paisiblement, en projetant  vers le sol ou de façon horizontale des faisceaux de lumière. D'autres se contentent de traverser notre espace aérien ostensiblement mais de façon mesurée. Les témoins se comptent par milliers aux quatre coins de la France. Des photos, des enregistrements vidéos, des détections de tout ordre viennent bientôt confirmer les observations.

alignements_de_lumi_re

Vaugilard (Le Blanc) département 36

Dans diverses régions, les lumières se déplacent en formation, de façons parallèles sous la couche nuageuse. A d'autres endroits d'immenses structures dont les envergures sont comparées par les témoins à la taille d'une ville sont observées. Dans la quasi totalité des cas, les engins se déplacent dans le silence, le plus total, très lentement et à très basse altitude.

 

5nov90

Les témoins très nombreux sont issus de toutes les couches de la société. On relève parmi ceux là un grand nombre de professionnels des milieux de l'aérospatial, des astronomes, des gendarmes, des scientifiques, des policiers, des médecins, des pilotes, des contrôleurs aériens, des militaires, un président du tribunal de grande instance, des contrôleurs judiciaires,  des fonctionnaires au Ministère de l'Intérieur, des Maires et adjoints, des conseillers généraux...etc... la liste est longue.

 

Voici une photo prise ce soir là depuis la ville de Colmar dans le département 68:

colmar

 

 

 

 

Dans les heures qui suivent, les médias signalent ces observations et se cherchent une explication auprès des scientifiques qui prennent leur temps pour répondre.

vertlegrang91

19h17 Vert le Grand, département 91

 

 

 

 

Dans les 24h qui suivent, un observatoire allemand déclare que le survol n'est rien d'autre qu'un météorite. Des astronomes français se révèlent publiquement réticents à confirmer cette interprétation qui ne tient pas compte des témoignages par milliers venant interdire "l'hypothèse météorite". Finalement, le SEPRA, service du CNES présentera une explication tout aussi contradictoire dans la perspectives des témoignages, mais qui aura le mérite de rassurer: un troisième étage de fusée russe serait retombé au dessus de l'hexagone de Nord-Est à Sud Est. [Rappelons que la retombée d'un tel compartiment se réduit à quelques minutes seulement.]

Voici à quoi correspond la rentrée d'un troisième étage de fusée Molniva M en 2001

satellite_retombee_molniya2s satellite_retombee_molniya3 satellite_retombee_molniya1s

Ces images ont été prises avec un réflex Zenith-B équipé d'un objectif de 50mm f/1.7. La pose est d'environ 10 sec sur film Kodak Gold 400.

On remarquera une trajectoire descendante (et non pas horizontale ou ascendante), une vitesse élevée (et non pas lente, estimée par certains à 2km/h) ainsi que l'impossibilité de distinguer une forme (alors qu'à contrario les témoins signalent des centaines d'objets d'envergures et de forme variables)

19h05Neufgrange__Hambach__57

19h05 - Neufgrange (Hambach) département 57

 

A l'heure actuelle, nos contacts au sein de la Défense Française nous indiquent que certaines observations réalisées  ce soir  là avec leurs moyens ainsi que quelques témoignages privilégiés (par les conditions d'observations) relèvent toujours du domaine de la sureté et d'un très haut niveau de confidentialité [pour des raisons que nous ignorons et que nous avons bien du mal à comprendre à la lumière des affaires d'ovni très sensibles qui ont été révélées par d'autres nations occidentales].

rn60_vers_sens_Grange_au_rez_vers_Messon

19h Grange au rez vers Messon département 10

Si de telles observations réalisées par des milliers de français (estimation de 10 000 personnes au minimum faites en considérant le nombre de témoignages déclarés), éveillent un jour la curiosité de la population, une étude sérieuse portant sur l'origine des manifestations inconnues pourrait être réclamée aux institutions.

6

 

 

Répartition selon les heures et les départements survolés le 5 novembre 1990

 

r_partition

[Notons qu'il aurait été intéressant de mener une étude statistique permettant de déterminer l'éventuelle concordance entre les heures auxquelles ont eu lieu ces manifestations et les heures auxquelles la disponibilité à l'extérieur des bâtiments (foyer, établissement professionnel, université et bâtiments scolaires) de la population française est la plus importante ce jour là.]

 

Voici un article récapitulatif de 30 observations réalisées par la revue LDLN (Lumière dans la nuit sur cette extraordinaire soirée):

 

ldln34   ldln35**

 

 

 

* Pour se procurer l'ouvrage de Monsieur Franck MARIE - OVNI CONTACT, Une enquête choc, 400 OVNI sur la France le 5 novembre 1990 ! (515 pages, Tarif: 27€ port inclus) commander à Monsieur Franck MARIE Roussillon 31- 11260 Esperanza) tel: 06 89 81 71 00 ISBN: 2-86319-012-1

** Abonnement (tarif pour six numéros): France : 46 € - Europe : 49 € - USA, Canada, Afrique : 54 € - Polynésie française, Japon, Australie : 58 € - Abonnement de soutien (pour la France) : à partir de 50 €
Règlements : Par chèque ou par mandat à l'ordre de Joël Mesnard
Envoyer à : LDLN, BP 3, 86800 Saint-Julien-l'Ars

07 septembre 2011

AUBE - ORNE 61270

Témoignage reçu le 7 septembre 2011:
- LE JEUDI 1 ER SEPTEMBRE 2011 VERS 20H15 JE ME TROUVAIS DANS MON JARDIN ET L ASPECT INHABITUEL DU CIEL - TEMPS ORAGEUX NUAGES LOURDS ET TRES COLORES M'A POUSSE A FAIRE DE LA PHOTO COMME SOUVENT EN DE PAREILS CIRCONSTANCES J AI REALISE PLUSIEURS CLICHES PUIS EN LES VISIONNANT SUR MON PC JE FUS SURPRIS DE VOIR QUELQUE CHOSE DE BRILLANT ET OBLONGUE. HORS SUR LES AUTRES PHOTOS PRISES A QUELQUES SECONDES D INTERVALLE RIEN..... DE PLUS, JE PRECISE QU'A L OEIL NU JE N AI RIEN VU ET JE N AI RIEN ENTENDU. JE VIS DANS UN ENDROIT CALME ET LE MOINDRE BRUIT DE MOTEUR OU REACTEUR AURAIT ETE DECELE... JE CROIS AUX OVNI MAIS SUIS TRES MEFIANTS DE PHOTOS TRUQUEES MAIS LA... JE SUIS MIS DEVANT L'EVIDENCE. IL NE PEUX S AGIR D'UNE ALTERATION METEO ETANT TROP PETITE PAR RAPPORT AUX NUAGES CE N EST PAS UN OISEAU QUE J'AURAIS VU ET LA FORME NE CORRESPOND PAS ET PUIS LA FORME EST TRES SIMILAIRE A CE QUE L'ON APPELLE COMMUNEMENT UNE SOUCOUPE VOLANTE.

Aube

 

Posté par mribardiere à 08:25 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2010

Remerciements

Nous recevons ce jour aimablement l'ouvrage de Monsieur Claude Lavat:

vignette_ovnis

Quatrième de couverture:

Claude LAVAT est un ingénieur généraliste, récemment retraité de l’aéronautique, libéré de l’auto censure qu’il a pratiquée pendant trente cinq ans. Claude LAVAT est également l’un des trois co-auteurs d’une lettre ouverte datée du 16 avril 2008 adressée au Président de la République, lettre intitulée : « le principe de précaution appliqué au phénomène ovnien », lettre suggérant la mise en oeuvre d’une étude scientifique exhaustive du phénomène ovnien.
Ce livre relate des cas inédits d’observations personnelles du phénomène ovnien, décrits avec la précision et la richesse permises par une approche pluridisciplinaire de la question et une longue pratique de l’observation astronomique, ainsi que les résultats d’une étude du phénomène menée pendant cinquante ans… Sont également exposés et proposés une nouvelle théorie du phénomène ovnien, ainsi que les protocoles d’observations optiques et radar devant permettre la validation de cette théorie qui, sollicitant la science jusqu’à ses frontières actuelles, rend déjà compte de la plupart des faits observés d’un phénomène, dont l’étude n’est pas encore entreprise et est même rejetée provisoirement ? par la science officielle, la « Science d’en Haut », pour des raisons et dans des conditions également étudiées. Pour la première fois en ovniologie, se trouvent exposées dans un même livre, un même élan, des observations inédites du phénomène ovnien, une théorie permettant d’accepter ces faits, des propositions de protocoles d’observations à effectuer dans les domaines optique, et même radar, devant confirmer et perfectionner la théorie proposée. Préfaces de Joël MESNARD et du contre-amiral Gilles PINON, deux pionniers de l’ovniologie contemporaine.

Tarif   17 €
ISBN  978-2-35152-196-0
www.editions-abm.com

08 novembre 2010

La lune revisitée

Sommes-nous sous son influence ?
Source d’inspiration des poètes, symbole initiatique des sociétés secrètes, ambassadrice d’êtres célestes dans les religions du passé, la Lune qu’on accuse aussi d’influer sur les relations humaines, de provoquer les naissances ou les suicides, délivre-t-elle une force inconnue sur la psyché humaine ?

lune1

Si pour les uns, elle n’est rien d’autre qu’un astre mort, dont la gravité participe aux cycles des marées et qui de temps en temps offre un spectacle cosmique d’un intérêt tout artistique, pour les autres c’est un astre dissimulant des secrets.

D'où vient la Lune ?
Son origine est disputée dans des théories contradictoires que la confrontation aux faits ne laisse pas indemnes. La plus couramment acceptée dans les milieux scientifiques ne fait pas non plus l’unanimité et se trouve mise à mal par les analyses portant sur le magnétisme des roches qu’on y a prélevées, tout autant que leurs densités.

Cette théorie fait de la Lune un morceau de terre arrachée par un astre de la taille de Mars. Elle rend cohérente la possible origine commune que les constituants de la Terre et de la Lune semblent avoir, elle explique la différence de proportions entre les deux matières (la Lune moins lourde, moins métallique), elle offre aussi une réponse à l'interrogation qui porte sur les raisons pour lesquelles la Terre est la seule planète du système solaire intérieur à posséder un satellite aussi important.
Toutefois, vous l’avez bien entendu ! Cette théorie ne peut contourner l’obligation de créer la Lune en une année ou encore moins par rassemblement des morceaux de Terre, qui projetés par le choc n'ont pas pu échapper à l’attraction. Ce délai restreint est l'un de ses points faibles.

Des anomalies:
En 1973, des experts de la NASA révélèrent un autre point faible: on avait découvert parmi les roches prélevées sur le sol lunaire, un échantillon datant de 5,3 milliards d'années. Ce qui comparativement à l’âge des planètes de notre système solaire, 4,5 milliards d’années, soulève d'importantes interrogations. Plus tard, un rapport fondé sur le système de datation le plus précis, la méthode potassium-argon, indiquera, l’âge de 7 milliards d'années pour certaines "lunaires" (roches provenant de la Lune). Un résultat inacceptable pour la communauté scientifique, qui ne peut accepter que l'origine scientifiquement admise de la Lune soit invalidée de cette façon.

D'autre part, dans la revue "Chemistry" de Février 1974 , le Dr Urey, prix nobel, révèle que des pierres lunaires contenaient des isotopes du Xenon produites par la fission du plutonium 244. Une fission qui n'existe pas sur la Terre, ce qui indique pour la Lune une origine beaucoup plus ancienne.(article en anglais Cliquez ici)

Si la Lune était plus ancienne que la Terre, ces résultats seraient assurément plus faciles à comprendre.
Parmi les différentes théories offrant une explication à la présence de la Lune, il en existe effectivement une, qui bien qu'elle n’échappe pas non plus à la critique, permet d'expliquer la présence d'une matière lunaire plus ancienne que celle de la Terre: la théorie de la capture.

Le théorie de la capture implique que la Lune aurait été un planétoïde passant à proximité de la Terre, capturé par l'attraction gravitationnelle. A cette étape, plusieurs visions de cette capture sont possibles, mais aucune d'entre elles ne peut pour l'instant répondre autrement que par le mot générique de "Coïncidence", à certaines interrogations portant sur sa situation.

Quelques interrogations:
- Si la Lune a été capturée, comment son déplacement (son freinage entre autres) a t-il été régulé sur une vitesse et une orbite aussi cohérente  ? Rappelons que la Lune doit, d'un coté, se déplacer suffisamment vite pour demeurer dans un mouvement orbital centrifuge et ne pas s'écraser sur la Terre et d'un autre coté elle doit se déplacer assez lentement pour ne pas sortir de l'orbite terrestre et s'éloigner.

- Pourquoi la Lune est-elle la seule, comparativement à la soixantaine des autres lunes du système solaire, à suivre une orbite en forme de cercle (presque parfait), plutôt qu'une orbite elliptique ?
Ce qui augmente considérablement la difficulté de capturer un tel planétoïde.

- Pourquoi cette orbite est-elle asynchrone, avec une rotation sur elle même de 27,3 jours terrestres, semblable à la durée de sa rotation autour de la Terre? Ce qui impose l'impossibilité depuis la Terre d'observer l'une des faces de la Lune.

- Une coincidence de plus est admise lorsqu'on considère que le rapport entre la taille de la lune et celle du soleil est identique à celui entre la distance Terre-Lune et Terre-Soleil, 400 fois plus petit. Ce qui donne à la Lune l'apparence d'une taille identique à celle du Soleil et autorise des éclipses totales ? Mais, ce qui représente surtout un stimulateur dans le développement psychique de l'homme. LA lune ayant la même taille apparente que le soleil induit une harmonie entre les principes de pôles opposés. Cette concordance était signalée dans les traditions spirituelles les plus anciennes.

- Quelle est la nature des concentrations de masses énormes appelées les "mascons" qui sont détectées à différents endroits dans le sous-sol lunaire et qui ont la particularité de perturber les trajectoires des sondes en orbite autour de la Lune? Découverts dans les années 7O, les mascons se situent généralement sous les mers lunaires: cliquez ici.

- Les différents sismomètres déposés par les astronautes sur la Lune ont enregistré des ondes de surface dont les vibrations ont été extrêmement longues.

seismometre2

Buzz Aldrin porte le reflecteur laser dans sa main droite et le sismomètre dans sa main gauche.

L'expérience a été réalisée plusieurs fois et la Lune a vibré parfois plus d'une heure, comme si l'on avait heurté une cloche. "The Moon  rings like a bell" déclara le géophysicien Maurice Ewing (cliquez ici).

impactcontrelalune

- La Lune serait-elle donc creuse? Pour l'instant, aucune explication satisfaisante n'a été avancée.

- Quelles sont les origines des phénomènes lumineux insolites aperçus à la surface de la Lune depuis plusieurs siècles au moins? Au cours des trois derniers siècles jusqu'en 1971, on relevait près de 1500 cas de taches lumineuses brillantes se déplaçant, nommées pudiquement "phénomènes transitoires" par les spécialistes, dont plus de 200 concernant la seule région du cirque d'Aristarque.
Quelle était la nature de la tache très brillante, couleur rouge rubis en forme d'ovale, très allongée sur près de 22 km de long, découverte le 27 novembre 1963 par les astronomes James Greenacre et Edward Barr de l'Observatoire Lowel dans l'Arizona?
Que sont les rayonnements très brillants qui s'échappent en étoile de certains cratères comme Tycho, Copernic, Kepler par exemple?

Article de Michel Ribardière

Un documentaire sur les lumières observées sur la Lune:

Ci-dessous quelques images de ces lumières dans un documentaire posant la question: Pourquoi la NASA n'est-elle jamais retournée sur la Lune ?

Pour voir le documentaire dans son intégralité, il faut installer VEOH (cliquez ici)

Posté par mribardiere à 10:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2010

Une interview d'avril 2010

Cette interview imprévue d'avril 2010 avait été l'occasion de faire un point entre chercheurs. Nous vous la proposons à titre documentaire. Elle aborde succinctement des initiatives réalisées en France qui avaient entre autres objectifs, d'encourager le gouvernement à traiter le sujet ovni d'une façon rationnelle, de missionner les institutions de la recherche, d'étudier les implications des manifestations, etc.

Précisons que les 20% d'engins inconnus qui sont évoqués représentent la portion des déclarations auprès des gendarmeries et du GEIPAN pour lesquelles le CNES possède suffisamment de données et ne peut leur accorder une origine naturelle connue ou une origine technologique humaine.

Posté par taabena à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,