[ENQUÊTE: L'observation d'Alençon donnée à titre d'exemple ci dessous, présente des anomalies importantes et nous considérons qu'il s'agit d'un CANULAR.]

En 1790 un évènement extraordinaire se produisit près d'Alençon dans l'Orne. L'affaire donna lieu à une enquête de police et un inspecteur de Paris, M.Liabeuf, fut envoyé pour enquêter sur les faits. Il rédigea son rapport de la façon suivante:
" A cinq heure du matin, quelques paysans observèrent un énorme globe qui semblait être entouré de flammes. D'abord, ils pensèrent qu'il s'agissait d'une montgolfière en feu, mais sa grande vitesse et le sifflement qu'il émettait les intriguèrent fortement. Le globe descendit doucement, tourna et finit par s'écraser au sommet d'une colline en déracinant la végétation qui croissait sur ses flancs. La chaleur dégagée par l'objet était si grande que l'herbe et les arbustes s'enflammèrent peu après. Les paysans arrivèrent à circonscrire le feu qui autrement se serait étendu à toute la région. Le soir, le globe était encore chaud et il se passa alors une chose extraordinaire., à peine croyable. Les témoins de cet évènements sont deux maires, un médecin, et trois autres personnalités locales qui confirment mon rapport, sans mentionner les douzaines de paysans qui étaient également présents. La sphère qui était assez grande pour contenir tout un équipage, était intacte après le vol qu'elle venait d'effectuer. Elle éveilla lentement la curiosité des gens qu'un foule vient de toute les directions pour la voir. Alors brusquement, une porte s'ouvrit, et il en sorti une personne, juste comme nous, mais habillée d'une étrange façon avec des vêtements qui lui collaient au corps; voyant cette foule, cette personne murmura quelques paroles incompréhensibles et s'enfuit dans le bois. Les paysans reculèrent instinctivement, effrayés et ils se sauvèrent. Peu après la sphère explosa silencieusement en envoyant des débris dans toutes les directions; ces débris se consumèrent jusqu'à ce qu'ils soient réduits en poudre. Des recherches furent entreprises pour retrouver le mystérieux homme mais il semblait s'être volatilisé dans l'air, et jusqu'à présent on n'a pas découvert la moindre trace de lui..."

boule_de_feu2

Ce rapport fut, paraît-il, communiqué à l'Académie des Sciences où il fut accueilli par les sarcasmes des plus éminents savants de l'époque qui niaient de la façon la plus absolue, la possibilité pour un être vivant d'arriver de cette manière sur la Terre. Ils considérèrent que le rapport n'était que le produit d'une imagination trop fertile issue des récits fantasques des paysans. Ceux-ci avaient sans doute observé quelque phénomène naturel sans savoir exactement ce dont il s'agissait. Il regrettable que les membres de l'Académie n'aient pas fait le voyage jusque Alençon, car le trou laissé par la sphère lors de son impact y est, paraît-il, resté visible durant de nombreux mois.

[Ce cas est extrait de Phénomène Spatiaux, revue du GEPA (Groupement d'Etude des Phénomènes Aériens, N°10, décembre 1966, p32.]