Sommes-nous sous son influence ?
Source d’inspiration des poètes, symbole initiatique des sociétés secrètes, ambassadrice d’êtres célestes dans les religions du passé, la Lune qu’on accuse aussi d’influer sur les relations humaines, de provoquer les naissances ou les suicides, délivre-t-elle une force inconnue sur la psyché humaine ?

lune1

Si pour les uns, elle n’est rien d’autre qu’un astre mort, dont la gravité participe aux cycles des marées et qui de temps en temps offre un spectacle cosmique d’un intérêt tout artistique, pour les autres c’est un astre dissimulant des secrets.

D'où vient la Lune ?
Son origine est disputée dans des théories contradictoires que la confrontation aux faits ne laisse pas indemnes. La plus couramment acceptée dans les milieux scientifiques ne fait pas non plus l’unanimité et se trouve mise à mal par les analyses portant sur le magnétisme des roches qu’on y a prélevées, tout autant que leurs densités.

Cette théorie fait de la Lune un morceau de terre arrachée par un astre de la taille de Mars. Elle rend cohérente la possible origine commune que les constituants de la Terre et de la Lune semblent avoir, elle explique la différence de proportions entre les deux matières (la Lune moins lourde, moins métallique), elle offre aussi une réponse à l'interrogation qui porte sur les raisons pour lesquelles la Terre est la seule planète du système solaire intérieur à posséder un satellite aussi important.
Toutefois, vous l’avez bien entendu ! Cette théorie ne peut contourner l’obligation de créer la Lune en une année ou encore moins par rassemblement des morceaux de Terre, qui projetés par le choc n'ont pas pu échapper à l’attraction. Ce délai restreint est l'un de ses points faibles.

Des anomalies:
En 1973, des experts de la NASA révélèrent un autre point faible: on avait découvert parmi les roches prélevées sur le sol lunaire, un échantillon datant de 5,3 milliards d'années. Ce qui comparativement à l’âge des planètes de notre système solaire, 4,5 milliards d’années, soulève d'importantes interrogations. Plus tard, un rapport fondé sur le système de datation le plus précis, la méthode potassium-argon, indiquera, l’âge de 7 milliards d'années pour certaines "lunaires" (roches provenant de la Lune). Un résultat inacceptable pour la communauté scientifique, qui ne peut accepter que l'origine scientifiquement admise de la Lune soit invalidée de cette façon.

D'autre part, dans la revue "Chemistry" de Février 1974 , le Dr Urey, prix nobel, révèle que des pierres lunaires contenaient des isotopes du Xenon produites par la fission du plutonium 244. Une fission qui n'existe pas sur la Terre, ce qui indique pour la Lune une origine beaucoup plus ancienne.(article en anglais Cliquez ici)

Si la Lune était plus ancienne que la Terre, ces résultats seraient assurément plus faciles à comprendre.
Parmi les différentes théories offrant une explication à la présence de la Lune, il en existe effectivement une, qui bien qu'elle n’échappe pas non plus à la critique, permet d'expliquer la présence d'une matière lunaire plus ancienne que celle de la Terre: la théorie de la capture.

Le théorie de la capture implique que la Lune aurait été un planétoïde passant à proximité de la Terre, capturé par l'attraction gravitationnelle. A cette étape, plusieurs visions de cette capture sont possibles, mais aucune d'entre elles ne peut pour l'instant répondre autrement que par le mot générique de "Coïncidence", à certaines interrogations portant sur sa situation.

Quelques interrogations:
- Si la Lune a été capturée, comment son déplacement (son freinage entre autres) a t-il été régulé sur une vitesse et une orbite aussi cohérente  ? Rappelons que la Lune doit, d'un coté, se déplacer suffisamment vite pour demeurer dans un mouvement orbital centrifuge et ne pas s'écraser sur la Terre et d'un autre coté elle doit se déplacer assez lentement pour ne pas sortir de l'orbite terrestre et s'éloigner.

- Pourquoi la Lune est-elle la seule, comparativement à la soixantaine des autres lunes du système solaire, à suivre une orbite en forme de cercle (presque parfait), plutôt qu'une orbite elliptique ?
Ce qui augmente considérablement la difficulté de capturer un tel planétoïde.

- Pourquoi cette orbite est-elle asynchrone, avec une rotation sur elle même de 27,3 jours terrestres, semblable à la durée de sa rotation autour de la Terre? Ce qui impose l'impossibilité depuis la Terre d'observer l'une des faces de la Lune.

- Une coincidence de plus est admise lorsqu'on considère que le rapport entre la taille de la lune et celle du soleil est identique à celui entre la distance Terre-Lune et Terre-Soleil, 400 fois plus petit. Ce qui donne à la Lune l'apparence d'une taille identique à celle du Soleil et autorise des éclipses totales ? Mais, ce qui représente surtout un stimulateur dans le développement psychique de l'homme. LA lune ayant la même taille apparente que le soleil induit une harmonie entre les principes de pôles opposés. Cette concordance était signalée dans les traditions spirituelles les plus anciennes.

- Quelle est la nature des concentrations de masses énormes appelées les "mascons" qui sont détectées à différents endroits dans le sous-sol lunaire et qui ont la particularité de perturber les trajectoires des sondes en orbite autour de la Lune? Découverts dans les années 7O, les mascons se situent généralement sous les mers lunaires: cliquez ici.

- Les différents sismomètres déposés par les astronautes sur la Lune ont enregistré des ondes de surface dont les vibrations ont été extrêmement longues.

seismometre2

Buzz Aldrin porte le reflecteur laser dans sa main droite et le sismomètre dans sa main gauche.

L'expérience a été réalisée plusieurs fois et la Lune a vibré parfois plus d'une heure, comme si l'on avait heurté une cloche. "The Moon  rings like a bell" déclara le géophysicien Maurice Ewing (cliquez ici).

impactcontrelalune

- La Lune serait-elle donc creuse? Pour l'instant, aucune explication satisfaisante n'a été avancée.

- Quelles sont les origines des phénomènes lumineux insolites aperçus à la surface de la Lune depuis plusieurs siècles au moins? Au cours des trois derniers siècles jusqu'en 1971, on relevait près de 1500 cas de taches lumineuses brillantes se déplaçant, nommées pudiquement "phénomènes transitoires" par les spécialistes, dont plus de 200 concernant la seule région du cirque d'Aristarque.
Quelle était la nature de la tache très brillante, couleur rouge rubis en forme d'ovale, très allongée sur près de 22 km de long, découverte le 27 novembre 1963 par les astronomes James Greenacre et Edward Barr de l'Observatoire Lowel dans l'Arizona?
Que sont les rayonnements très brillants qui s'échappent en étoile de certains cratères comme Tycho, Copernic, Kepler par exemple?

Article de Michel Ribardière

Un documentaire sur les lumières observées sur la Lune:

Ci-dessous quelques images de ces lumières dans un documentaire posant la question: Pourquoi la NASA n'est-elle jamais retournée sur la Lune ?

Pour voir le documentaire dans son intégralité, il faut installer VEOH (cliquez ici)